Arbitrage Cirdi : 40 millions d’euros réclamés à la Côte d’Ivoire

Le « café de Rome » établissement hôtelier bordant la lagune Ebrié au Plateau a été rasé par les pelleteuses en mars 2015 pour faire place au projet d’aménagement de la Baie de Cocody financé par l’Etat marocain.

Selon des informations de sources concordantes ce mercredi, la société « Resort Co Invest Abidjan (RCI-A) propriétaire de l’hôtel, a porté le litige qui l’oppose à l’Etat ivoirien devant le CIRDI, le tribunal arbitral qui dépend de la banque mondiale.

Lesdites informations révèlent que, les avocats de l’Etat ont contesté la compétence de cette juridiction mais n’ont pas été suivis. L’avocate de RCI-A, Danyèle Palazo-Gauthier, a obtenu gain de cause.

L’audience sur le fond de l’affaire devrait se tenir en 2019 et RCI-A réclamerait plus de 40 millions d’euros soit 26, 2 milliards de FCFA à l’Etat en guise de dommages et intérêts.

Par ailleurs, d’autres sources indiquent que, une autre affaire a été portée devant le Cirdi concernant toujours l’Etat ivoirien. Il s’agirait de la société américaine « Wise Solutions Rechercher Wise Solutions », pour rupture abusive de sa convention de gestion des déchets à Abidjan.

En 2015, les autorités ivoiriennes auraient annulé unilatéralement le contrat de 200 milliards de FCFA d’une durée de quinze ans qui le liait à ladite société pour non-respect du cahier des charges.

Un argument qui serait contesté par le patron de Wise Solutions, Alan Kenneth Wong et qui réclamerait 300 millions de dollars de dommages et intérêts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *