Airbus sauvé par Emirates

Emirates va acheter 36 Airbus A380 au géant français de l’aéronautique. Une bouffée d’air fraîche, pour un groupe pris à la gorge.

Alors que les finances d’Airbus sont au plus mal depuis quelques années, le constructeur d’avion français risquait gros en négociant ces contrats avec la compagnie aérienne du Golfe.

En effet, sans une commande très importante, le groupe allait devoir renoncer à son principal programme et vraisemblablement sombrer peu à peu.

Il n’en sera rien, puisque la vente a bien été finalisée et que Emirates a commandé ces 36 A380, pour un montant total de 16 milliards d’euros.

Une somme faramineuse, qui va permettre au groupe de Blagnac de pérenniser son dernier programme phare d’investissement R&D.

Avec cette nouvelle commande, la compagnie des émirats se place définitivement comme le meilleur client d’Airbus. En comptabilisant cette nouvelle commande, cela fera 178 appareils en tout achetés à Airbus par Emirates.

Selon les porte-paroles de la compagnie, qui ont annoncé cette information sur le compte Twitter d’Emirates, cette transaction « souligne notre confiance dans le programme A380« .

 

Airbus quitte Dassault

Le géant européen de l’aéronautique, Airbus, va quitter le groupe Dassault, en revendant ses dernières parts de la société.

Jeudi 9 juin, Airbus a annoncé sa volonté de vendre ses actions Dassault Aviation, qu’il possédait à hauteur de 23,6 %.

Ce retrait s’est fait progressivement depuis deux ans. Selon le communiqué publié le lendemain, vendredi 10 juin, le groupe souhaite se séparer de ces actifs « non stratégique », afin de récupérer un « produit brut total » qui est estimé à 2,37 milliards d’euros.

En juillet 2014, lorsqu’Airbus a commencé à se désengager, il possédait 46,3 % de Dassault Aviation.