TV : le groupe français Banijay rachète le géant Endemol

Logo du groupe français Banijay

 

Le groupe français Banijay a conclu un accord définitif pour acquérir 100% du capital d’Endemol Shine et créer un géant mondial de la production audiovisuelle. Le nouvel ensemble devrait dégager environ trois milliards d’euros de revenus. 

Le nouveau catalogue comptera près de 100.000 heures de programmes

C’est une opération d’envergure, jamais vue ces dernières années. Le groupe français Banijay s’offre le premier producteur audiovisuel mondial, le néerlandais Endemol Shine, pour un montant évalué à environ deux milliards d’euros, dont 1,6 milliard environ d’endettements. Le rachat permettra la naissance d’un géant mondial de la production audiovisuelle. Cette nouvelle entité va former un groupe qui dégagera un chiffre d’affaires d’environ trois milliards d’euros et tripler ainsi les revenus du français Banijay, dirigé par Stéphane Courbit, président d’Endemol France de 2001 à 2007.

Endemol Shine, acteur emblématique de la télé réalité est à l’origine de programmes comme « Black Mirror » et « Loft Story ». Quant à Banijay, il produit de nombreuses émissions à succès dont la série «Versailles», le talk-show «Touche pas à mon poste» présenté par Cyril Hanouna et le jeu d’aventures «Koh-Lanta». Le nouveau catalogue comptera près de 100.000 heures de programmes, tous genres confondus. « Le catalogue combiné inclura plusieurs marques et formats parmi les plus connus au monde comme Black Mirror, Versailles, The Millennium Trilogy, Peaky Blinders, Big Brother, MasterChef, Survivor, Temptation Island, Wife Swap and The Island, » énumère Banjiay Group dans un communiqué. « C’est une opération stratégique et industrielle évidente », a jugé une source proche du dossier.

Endemol mis en vente depuis 2018

Endemol, copropriété du groupe Walt Disney et du fonds d’investissement privé Apollo Global Management, a été mis en vente en juillet 2018 à un prix compris entre 2,3 et 3 milliards d’euros, suscitant l’intérêt de plusieurs acquéreurs potentiels. Il s’agit notamment du britannique ITV, concurrent mondial d’Endemol. ITV a finalement renoncé acquérir Endemol, laissant la voie libre à Banijay, qui ne cachait pas son intérêt pour le rachat du néerlandais.

Après finalisation de leur mariage, les deux groupes seront détenus par une holding contrôlée par Stéphane Courbit LDH à hauteur de 67,1% et Vivendi (32.9%), précise Banijay.

Banijay est contrôlé par la holding de Stéphane Courbit, Lov Group, et la société DeA Communications, propriété du groupe italien De Agostini. Vivendi en est aussi un actionnaire minoritaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.