De Beers dompte la lumière avec sa collection « The Alchemist of Light »

Une jeune femme portant la collection The Alchemist of Light de De Beers Jewellers

 

La maison joaillière sud-africaine De Beers a lancé, fin janvier dernier, une nouvelle collection de Haute Joaillerie baptisée « The Alchemist of Light ». Composée de sept parures alliant 45 créations uniques, cette œuvre évoque la puissance de métamorphose de la lumière, source de vie et à l’origine des formes et couleurs.

La lumière à l’origine de la Vie

Le 24 janvier, à l’occasion de la Fashion Week Haute Couture de Paris, la Maison de joaillerie De Beers Jewellers, du groupe sud-africain De Beers, a dévoilé sa toute dernière collection de haute joaillerie baptisée « The Alchemist of Light ». Comme son nom l’indique, cette collection exprime la puissance de la transformation de la lumière. Cet élément invisible, mais si présent dans l’univers, permet de donner la Vie aux êtres, aux formes et aux couleurs qui nous entourent. Sa puissance fascinante transparait encore davantage dans les facettes du diamant, avec des reflets chatoyants, voire magiques.

Conçue à Londres et fabriquée dans les ateliers parisiens de De Beers, la nouvelle création compte sept parures spectaculaires pour un total de 45 créations uniques. Le joaillier a choisi de lancer cette ligne magnifique en deux temps. Le premier chapitre, présenté fin janvier, comprend les bijoux « Atomique » et « Light Rays ». « Atomique » se compose de pièces en diamants blancs et or blanc 18 carats. On retrouve notamment un collier de 1 907 diamants ronds brillants entourant un diamant interne impeccable de 18,57 carats.

Inspirée de la structure moléculaire du diamant

« Atomique » comprend également une bague magnifique sertie d’un exceptionnel diamant taille brillant de 11,03 carats. Et surtout une double bague ouverte avec des motifs ressemblants à des satellites. Ce chapitre s’inspire de la structure moléculaire du diamant, représentée sous la forme de motifs géométriques et abstraits. Avec son schéma monochrome, il exprime la pureté immaculée de la composition prismatique de cette pierre précieuse. Quand on porte un de ses colliers, celui-ci semble prendre vie grâce à la lumière qui danse et roule à travers les gemmes.

Un véritable travail d’alchimiste avec l’anodisation du titane

Le chapitre « Light Rays » rassemble, lui, de sublimes créations en diamants naturels bruns, jaunes ou orange. Ces joyaux visent à réinterpréter la lumière du soleil de façon ultra-contemporaine. Ils contiennent aussi du titane anodisé, c’est-à-dire ayant reçu une gamme de couleurs chaudes par un processus électrochimique. Cette anodisation consacre De Beers comme un véritable alchimiste. Il peut d’ailleurs s’en enorgueillir puisque très peu d’ateliers sont spécialisés dans le travail du titane car très difficile.

Au-delà des limites de la créativité et de la technique

Selon Celine Assimon, PDG de De Beers Jewellers, cette « nouvelle collection de Haute Joaillerie The Alchemist of Light représente l’expertise diamantaire et le design artistique à leur apogée ». Elle repousserait aussi et surtout « les limites de la créativité et de la technique ». Pour la directrice, les pièces symbolisent en outre « une fusion sublime entre art et science, entre précision et imagination, entre tradition et modernité ».

De Beers Jewellers précise avoir mis le plus grand soin et la plus grande passion dans ces œuvres d’art pour que ses clients puissent exprimer leur individualité et leur créativité. Il a annoncé qu’il présentera le second chapitre de la collection « The Alchemist of Light » lors de la Fashion Week Haute Couture de Paris, en juillet prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.