Jambon et saucisses : les prix devraient augmenter de 5 à 15% selon le PDG d’Herta

Du jambon découpé en morceaux

 

Le PDG d’Herta a annoncé cette semaine que les prix du « jambon et des saucisses» devaient augmenter de « 5 à 15% » pour les consommateurs français. Cette hausse des prix serait la conséquence de la peste porcine qui sévit en Afrique et en Asie, principalement en Chine.

Les prix du jambon et des saucisses devraient augmenter de « 5 à 15% » dans les magasins, a annoncé vendredi 20 septembre sur franceinfo Arnaud de Belloy, PDG d’Herta France. Cette hausse soudaine des prix serait La conséquence de la peste porcine qui décime les cheptels en Afrique et en Asie, mais aussi les achats chinois qui provoquent une hausse des cours mondiaux. Le PDG du groupe Herta a expliqué que les cours mondiaux « montent à la production de façon très importante, ils ont monté de 45% depuis le début de l’année. Obligatoirement ils finiront par monter au niveau des jambons, des saucisses. C’est impossible autrement » pour les prix de vente.

« Il n’y a aucune raison que ça baisse pour le moment »

Cette hausse « entre 5 et 15% va dépendre de la hausse des matières premières. Les entreprises de charcuterie sont prises en étau avec cette montée des prix, elles sont obligées de répercuter, leurs prix et leurs coûts de revient », a averti le PDG d’Herta France. Arnaud de Belloy assure qu’ « il n’y a aucune raison que ça baisse pour le moment puisqu’il y a un manque énorme. Il y a une baisse considérable de la production en Chine. Le pays était à 54 millions de tonnes, on va baisser de 12 millions et sans doute la baisse totale va être de 20 millions, donc c’est colossal. Il y a un besoin énorme pour la Chine de protéines animales et de porc ». Le jambon est pourtant un produit très populaire et très consommé dans les familles françaises. Dans les rayons des supermarchés, il est présent à la découpe ou déjà emballé. Une telle hausse aurait donc un impact très négatif sur les foyers français.

La peste porcine, une épidémie qui décime le cheptel

Contagieuse pour l’animal, mais pas pour l’homme, la peste porcine a été identifiée pour la première fois en Afrique. Ce virus très résistant touche les porcs et les sangliers. Pour stopper sa propagation, la seule solution pour l’instant est d’abattre le cheptel. Ce qui n’est pas une bonne affaire pour les éleveurs.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.