Valls s’oppose au Tafta

Le Premier ministre, Manuel Valls, a fait par de la volonté gouvernementale de ne pas signer le Tafta.

« Dorénavant, aucun accord de libre-échange ne doit être conclu s’il ne respecte pas les intérêts de l’Union. L’Europe doit être ferme. La France y veillera. Et moi, je vous le dis franchement, il ne peut pas y avoir d’accord de traité transatlantique. »

Tels sont les mots prononcés par le Premier ministre, à l’occasion d’un déplacement à Belleville-sur-Mer, en Seine-Maritime.
A droite comme à gauche, ce projet d’accord transatlantique est très vivement critiqué.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *