Valls s’oppose au Tafta

Le Premier ministre, Manuel Valls, a fait par de la volonté gouvernementale de ne pas signer le Tafta.

“Dorénavant, aucun accord de libre-échange ne doit être conclu s’il ne respecte pas les intérêts de l’Union. L’Europe doit être ferme. La France y veillera. Et moi, je vous le dis franchement, il ne peut pas y avoir d’accord de traité transatlantique.”

Tels sont les mots prononcés par le Premier ministre, à l’occasion d’un déplacement à Belleville-sur-Mer, en Seine-Maritime.
A droite comme à gauche, ce projet d’accord transatlantique est très vivement critiqué.

 

Des licenciements économiques facilités ?

Le gouvernement hésiterait à faciliter les licenciements économiques dans son projet de loi sur la modification du droit du travail.

Cette information a été révélée par les Échos selon lesquels l’arbitrage final n’aurait pas encore eu lieu.

Dans le cadre du projet de modification du droit du travail qui sera présenté par la nouvelle ministre du travail, Myriam El Khomri, cette mesure ultra controversée à gauche serait en débat au sein du gouvernement.

L’objectif de ce projet de loi serait de mieux définir les causes admises pour effectuer un licenciement économique. L’objectif étant d’inciter les entreprises à embaucher en CDI.