Challenges dévoile le classement des 500 plus grandes fortunes de France en 2022

Le classement très attendu des 500 plus grandes fortunes professionnelles vient de paraître chez Challenges. Avec un montant cumulé qui dépasse la barre symbolique des 1 000 milliards d’euros, le palmarès 2022 témoigne de l’étonnante vitalité de l’économie française, notamment dans le secteur de l’hôtellerie et du patrimoine. Côté start-up c’est même l’euphorie. Précisions.

Jeudi 7 juillet, le magazine économique Challenges a publié son 27ème classement des 500 plus grandes fortunes françaises. Un chiffre marque cette édition 2022 :  1 002 milliards d’euros. Il s’agit tout simplement des patrimoines professionnels cumulés, en hausse de 5% par rapport au classement de 2021. Après deux années impactées par la pandémie, cette augmentation témoigne du dynamisme de l’économie française.

Une augmentation d’autant plus remarquable après deux années impactées par la crise de la Covid-19. Même les secteurs les plus touchés ont rebondi, notamment celui de l’hôtellerie qui a montré beaucoup de résilience. Depuis mars, les hôtels font le plein. Pour Didier Ferré (900 millions), à la tête d’un des plus gros franchisés Accor, « c’est comme si tous les Français avaient soudain été pris d’envie de dépenser ». De quoi se montrer optimiste vis-à-vis de la future valorisation du secteur. « C’est inattendu, mais la crise du Covid a démultiplié l’intérêt pour l’investissement hôtelier », poursuit le directeur général de Covivio Hotels Tugdual Millet.

C’est également le cas côté patrimonial « Il y a eu un regain d’intérêt pour les actifs réels, comme l’immobilier ou les infrastructures, qui offrent des rendements qui protègent de l’inflation », souligne Vincent Manuel, directeur des investissements à Indosuez Wealth Management.

Il n’est donc pas étonnant de retrouver dans le palmarès des 500 fortunes françaises de nombreux acteurs majeurs issus de ces secteurs d’activité. On peut notamment citer Patrice Pichet, Pdg du groupe immobilier familial Pichet, qui, avec une fortune professionnelle s’élevant à 1,5 milliards d’euros, occupe la 75ème place du classement.

Patrice Pichet est à la tête d’un groupe (Volume d’activité : 1,5 milliard) bâti autour de la promotion immobilière, du métier d’administration de bien, d’une foncière (126 000 m2), d’hôtellerie (3 900 chambres) et de vignobles dont le Château Les Carmes Haut-Brion. En un an, le groupe a réussi à gravir deux places et à augmenter sa fortune de 200 millions d’euros.

La classement Challenges illustre également la percée des start-upers. Pas moins de 34 fondateurs et actionnaires de licornes, ces start-ups non cotées valorisées à plus d’un milliard de dollars, font partie du palmarès. Leur âge moyen est de 34 ans et leur fortune cumulée ressort à 22 milliards d’euros. Une preuve de plus que les entreprises du monde de la tech connaissent une croissance fulgurante dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.