Cloud : Slack et AWS resserrent les liens pour contrer Microsoft

Slack et Amazon Web Services viennent de signer un accord pluriannuel qui couvre les services de Cloud et l'intégration des produits.

 

Slack et Amazon Web Services viennent de signer un accord pluriannuel qui couvre les services de Cloud et l’intégration des produits. Les deux entreprises resserrent ainsi leurs liens pour concurrencer Microsoft.

Slack et Amazon Web Services (AWS) annoncent la conclusion d’un accord pluriannuel autour de leurs solutions respectives. Dans ce cadre, « Slack continue de s’appuyer sur AWS en tant que fournisseur cloud et utilisera une gamme de services AWS, y compris le stockage, le calcul, la base de données, la sécurité, l’analyse et l’apprentissage automatique, pour développer d’autres fonctionnalités de collaboration », indique dans un communiqué la start-up. De son côté, AWS utilisera la plateforme de communication collaborative pour ses besoins internes.

D’après les termes de l’accord, Slack utilisera précisément la technologie Amazon Chime pour ses fonctions d’appels audio, vidéo et de partage d’écran afin d’améliorer la qualité des appels. AWS Chatbot et AWS AppFlow (un service de gestion des flux de données) seront aussi intégrés à la plateforme de communication collaborative. De plus, AWS Key Management Service alimentera le service Slack Enterprise Key Management, distribuera et contrôlera les clés cryptographiques. Les entreprises intégreront également davantage de produits et seront interopérables.

Un front commun contre Microsoft

« Un partenariat stratégique avec AWS permet aux deux entreprises de s’adapter à la demande et de proposer des offres de qualité professionnelle à nos clients. En intégrant les services AWS à notre plateforme de messagerie, nous aidons les équipes à gérer facilement et de manière transparente leurs projets d’infrastructure et à lancer des services cloud sans jamais quitter Slack », s’est réjoui Stewart Butterfield, PDG et cofondateur de Slack.

Pour la start-up, le partenariat avec AWS est un moyen pratique de tenir à distance celui qui aurait pu devenir un concurrent. Aussi, AWS va lui permettre de se développer comme le groupe l’a fait pour Zoom. Enfin, AWS et Slack pourront mieux faire face à l’ennemi commun : Microsoft, qui commercialise Azure et Teams.

Hausse du chiffre d’affaires de 50% sur un an

L’annonce du renforcement de ce partenariat intervient après la publication des derniers résultats financiers de Slack pour son premier trimestre fiscal 2021. Son chiffre d’affaires a atteint 201,7 millions de dollars, en hausse de 50% d’une année sur l’autre. Sur la période écoulée, la start-up revendique un gain de 12 000 nouveaux clients, pour un total de 122 000 clients payants et 750 000 payants et gratuits.

Google Play et le Machine Learning

Elias Roman, l’un des responsables de l’application musicale de Google, Google Play, a publié un post sur le site de Google Play, pour détailler les évolutions qui seront apportées à l’application dans les prochains jours.

Ces évolutions devraient être installées cette semaine, dans les 62 principaux pays d’activité de la société. Les mises à jour seront effectives aussi bien sur internet, que sous iOS ou sous Android.

La principale innovation de ces nouveaux services sera l’optimisation du machine learning, avec lequel l’outil du consommateur sera “intelligent” et pourra deviner quels morceaux proposer.

Selon le dirigeant, Google Play Musique sera basé sur « la compréhension que Google a de votre monde ».

L’objectif est de proposer au consommateur une personnalisation de la musque proposée à l’extrême, prenant même en compte ses déplacements, ou la météo de l’endroit où il se trouve.

On pourra ainsi écouter de la « musique relaxante à la maison et motivante pendant le travail, les déplacements, les vols, l’exploration de nouvelles villes, les sorties ».

 

Le cloud booste Amazon

Le géant américain a encore publié des chiffres très positifs. Une croissance portée par le cloud ?

Avec un bénéfice net de 513 millions de dollars lors du premier trimestre 2016, cela fait désormais quatre trimestres de suite qu’Amazon dégage des bénéfices.

Le distributeur en ligne doit une partie de ces succès à sa filiale crée il y a dix ans, Amazon Web Services (AWS). Le groupe y propose de mettre ses serveurs et son infrastructure informatique dans le cloud, au service de ses clients.

Cette formule connait un franc succès, avec une croissance de 64%, tandis que ses profits ont triplé et dépassé les 604 milliards. De quoi donner un coup de pouce au bilan globale de la multinationale.

 

 

 

L’origine du monde : la justice française face à Facebook

La justice française a annoncé qu’elle se jugeait compétente pour répondre à la plainte d’un enseignant contre Facebook, pour avoir censuré une photo de l’Origine du Monde.

Tout a commencé lorsqu’un enseignant français a publié sur le réseau social une image montrant le célèbre tableau de Gustave Courbet, L’origine du monde, qui montre un sexe féminin en gros plan.

A la suite de cette publication, Facebook a fait supprimer la photo et a suspendu le compte associé.

Le professeur a alors porté plainte pour censure contre Facebook, qui voulait que cette affaire soit jugée par un tribunal américain. Mais elle sera bien jugée en France, puisque la justice française vient de se déclarer compétente pour juger ce différend.