Hollande amateur selon sa ministre du Travail

L’ancien conseiller stratégique de la ministre du Travail Myriam El Khomri, a publié un livre où il raconte les coulisses du gouvernement.

Dégouté par ce qu’il considère comme le virage libéral et droitier du gouvernement et par le projet de réforme du travail porté par Myriam El Khomri, Pierre Jacquemain a démissionné en février dernier. Depuis, il a publié un livre, Ils ont tué la gauche, Postures et imposteurs au sommet de l’Etat, où il décrit l’envers du décor ministeriel.

Visiblement très en colère, l’ancien conseiller explique que la ministre n’est qu’une marionnette manipulée par Matignon.

Il conclue en précisant que la ministre elle-même ne croit pas en cette réforme, ni en François Hollande, qu’elle qualifie “d’amateur”, en privé.

 

Crédit photo : Global Panorama, Flickr (Creative Common)

 

Loi travail : flop de la rencontre gouvernement/CGT

La rencontre entre le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez et la ministre du Travail, Myriam El Khomri, concernant la loi travail, s’est soldée par un échec.

Nouvelle complication pour le gouvernement. Malgré la réunion organisée vendredi 17 juin, avec le patron de la CGT pour tenter de calmer la situation sociale très tendue, le bras de fer ne semble pas près de s’arrêter.

En effet, dès la sortie de la réunion, Philippe Martinez a expliqué que les « désaccords se sont confirmés ».

« Il y a des points de désaccord entre la CGT et le gouvernement sur des choses de fond, ces désaccords se sont confirmés aujourd’hui », a-t-il précisé, avant d’annoncer qu’il n’y a « aucune raison » d’annuler les gréves et manifestations prévues les 23 et 28 juin.

De son coté, la ministre a admis que les deux partis n’ont « pas trouvé de consensus ».

Crédit photo : Christo Miche, Flickr (Creative Common)

 

 

Plus d’un million de signataires contre la réforme du travail

Une pétition contre le projet de loi sur la réforme du travail, présenté par la ministre du travail, Myriam El Khomri, a rassemblé plus d’un million de signatures.

Nouveau coup dur pour le gouvernement : alors que sa majorité est déchiré sur le projet de loi El Khomri, une signature contre cette loi a déjà rassemblé plus d’un million de signatures sur internet.

Cette pétition intitulée «loi Travail : non merci !» a été mise en ligne sur le site change.org par des militants associatifs et syndicalistes, le 19 février.

Cette réforme soutenue fermement par le premier ministre Manuel Valls est au cœur de nombreux mouvements de protestation à travers le pays.

Des licenciements économiques facilités ?

Le gouvernement hésiterait à faciliter les licenciements économiques dans son projet de loi sur la modification du droit du travail.

Cette information a été révélée par les Échos selon lesquels l’arbitrage final n’aurait pas encore eu lieu.

Dans le cadre du projet de modification du droit du travail qui sera présenté par la nouvelle ministre du travail, Myriam El Khomri, cette mesure ultra controversée à gauche serait en débat au sein du gouvernement.

L’objectif de ce projet de loi serait de mieux définir les causes admises pour effectuer un licenciement économique. L’objectif étant d’inciter les entreprises à embaucher en CDI.

 

 

Chômage : Sapin confirme la dégressivité des droits

Le ministre des Finances, Michel Sapin, a expliqué lundi 1er février, devant les caméras d’iTELE, que le gouvernement songeait bien à mettre en place une dégressivité des droits au chômage.

Interrogé sur les propos de la ministre du travail, Myriam El Khomri qui avait expliqué dimanche 31 janvier sur BFMTV que « toutes les pistes devaient être étudiées pour négocier les nouvelles règles de l’assurance chômage, y compris la dégressivité des allocations », Michel Sapin a confirmé cette information.

« Ça fait partie des choses qui sont sur la table et qui seront discutées par les partenaires sociaux », a-t-il ainsi déclaré.
Face au déficit du système de chômage français, le gouvernement s’apprête donc à mettre en place d’importantes réformes.