Le retour du revenu minimum universel

Dans son rapport remis le 18 avril à Manuel Valls, le député PS Christophe Sirugue, propose la mise en place d’un revenu minimum universel pour remplacer les minimas sociaux actuellement en place.

L’objectif de cette proposition qualifiée par Christophe Sirugue de «couverture socle commune» est de simplifier les minimas sociaux et de les rendre plus équitables tout en favorisant l’intégration sociale.

Ce revenu estimé à 400 euros mensuels, devrait permettre d’aider «tout usager (…) selon les mêmes règles quand ses ressources viennent à manquer, tout en bénéficiant d’un dispositif complémentaire qui corresponde aussi à ses propres spécificités».

Les 18/25ans, actuellement exclus du RSA, seraient également concernés par ce revenu.

RSA : Marisol Touraine refuse de le conditionner

Alors que les élus locaux d’Alsace ont décidé de conditionner les revenus du RSA à la réalisation de bénévolat, la ministre des affaires sociales s’oppose catégoriquement à cette mesure.

Il s’agissait d’une promesse de campagne réalisée lors des dernières élections régionales. Les bénéficiaires du RSA devraient un minimum d’heure de travail bénévole dans une structure accréditée pour pouvoir percevoir leurs indemnités.

Une manière de lutter contre l’assistanat et de remettre le pied à l’étrier à des personnes que le chômage isole de plus en plus.

Lundi 8 février, la ministre a donc mis un point final à cette polémique en assurant qu’il n’est “pas possible de conditionner le versement du RSA à l’exercice du bénévolat”.