Les TER redonnent envie

Longtemps boudés par les voyageurs, les trains locaux de la SNCF, les TER, connaissent une hausse de leur fréquentation depuis janvier 2017.

“Cap TER 2020”. C’est avec ce nom clinquant que les dirigeants de la SNCF ont lancé une opération de grande ampleur, visant à relever le trafic du TER, en chute libre depuis 4 ans.

En effet, après quatre années, où les voyageurs n’étaient plus au rendez-vous , la direction du groupe de transport ferroviaire a décidé de prendre les choses en main.

C’est du côté de l’expérience voyageurs qu’ils ont travaillé et qu’ils ont été récompensés, comme l’a résumé le directeur des TER, Frank Lacroix, en déclarant :

“On a travaillé sur les trains malades, ceux qui avaient régulièrement du retard. Quand c’était à cause d’un problème de matériel roulant, on l’a changé. Un problème d’horaire ? On l’a aménagé. On a mis de la rigueur dans la production : car quand un train a deux minutes de retard, il en met en retard un autre, etc.”

Avec la concurrence du covoiturage, des bus et des vols low cost, la SNCF est dans l’obligation d’optimiser la qualité de ses services pour garder sa clientèle.

Une bonne nouvelle pour tout le monde.

 

Des Chronopost livrés le dimanche

Face à la poussée de la concurrence liée à l’explosion du numérique, le groupe Chronopost a annoncé qu’il allait livrer ses paquets tous les jours de la semaine, dimanche compris.

Selon les informations des journalistes du Monde, les représentants de Chronopost pourraient bien annoncer une grande nouveauté, lors de la conférence de presse organisée à Paris le 14 septembre prochain.

En effet, la filiale de la poste pourrait annoncer qu’elle compte mettre en place des livraisons tous les jours, dont le dimanche. Une petite révolution pour cette entreprise qui s’y est toujours refusé.

Une révolution forcée d’une certaine manière, tant l’économie numérique met la pression sur ce genre de services.

Avant de lancer officiellement ce dispositif, dont les contours restent à définir, Chronopost avait effectué une série de tests, en collaboration avec Cdiscount.

La conférence de presse à laquelle les journalistes ont été conviées, porte le titre assez clair de « un dimanche à la maison by Chronopost ».

Les services de communication de Chronopost contactés par Le Monde, ont d’ailleurs confirmé le lancement de ce nouveau service, sans toutefois dévoiler aucun détail sur sa mise en place et ses tarifs.

 

Le groupage pour un déménagement 2.0

ags_groupage_demenagement

Le groupage consiste, pour les déménagements internationaux, à partager l’espace de transport, et ainsi les coûts. Cette solution notamment proposée par le leader français de la mobilité internationale, AGS Déménagements, est inspirée de l’économie participative. Elle permet de réaliser d’importantes économies sur les déménagements internationaux et ultramarins.

Les déménagements internationaux se font essentiellement par voie marine, ce qui permet de transporter des quantités plus importantes, à moindre coût et avec un impact carbone limité. Les biens transportés (cartons d’objets divers, meubles, voitures…) sont disposés dans des containers dédiés, qui sont acheminés sur les lieux de destination des déménagements.

Ces containers proposent généralement un volume de transport bien plus important que ce que les utilisateurs désirent réellement déplacer. Il en résulte bien souvent un surcoût pour les clients et un gâchis notoire, avec le transport d’espaces vides. La solution est donc de mettre en commun les biens à transporter, pour que les consommateurs partagent les containers et divisent ainsi leurs frais de déménagement.

L’utilisation du groupage, pour les déménagements à l’étranger ou à l’outremer, connait une forte croissance, qui devrait encore s’accentuer dans les prochaines années, tant ce système est en adéquation avec les valeurs du moment et les attentes des consommateurs.

La transition environnementale est désormais une priorité, comme l’illustre, par exemple, la nomination, en France, de Nicolas Hulot au poste de ministre de la transition écologique. Les  économies d’énergie, la lutte contre le gâchis, ainsi que l’optimisation des ressources naturelles et humaines, sont autant de nouvelles exigences auxquelles le groupage apporte des solutions.

Le déménagement groupé s’intègre également à la transition numérique. Il correspond aux normes actuelles d’une économie participative 2.0, où les consommateurs veulent désormais optimiser leurs dépenses, en s’appuyant sur les nouvelles technologies, à l’image du succès d’Airbnb, ou de l’essor du covoiturage. Le partage d’un service effectué, en l’occurrence par un intermédiaire, les sociétés qui offrent des offres variées de groupage de déménagement, comme AGS déménagements, est l’une de pierres angulaires de la transition numérique. A ce titre, le groupage pour les déménagements a encore de beaux jours devant lui.

Grève peu suivie chez Pôle Emploi

Alors que plusieurs syndicats ont appelé à la grève, lundi 6 mars, les salariés de Pôle Emploi ont seulement été 13,36% à suivre le mouvement.

Quatre organisations syndicales, SNU-FSU, CGT, FO et SUD, ont appelé les salariés de Pôle Emploi à faire grève, lundi 6 mars, pour lutter contre «une volonté du “tout internet”» dans la direction de l’organisme public chargé de lutter contre le chômage et d’indemniser les chômeurs.

Ce lundi, la direction a annoncé de faibles chiffres de participation, à la mi journée, avec un taux de salariés grévistes estimé à 13,36%.

Seulement quatre agences ont du fermer leurs portes à cause de cette grève dans toute la France, sur les 850 que compte le réseau national, ont précisé les porte-paroles de Pôle Emploi dans un communiqué.

Près de 200 employés de Pôle Emploi, selon l’AFP, ont participé à une manifestation qui partait de la place Gambetta, à Paris, dès 10h du matin.

Une vingtaine d’autres manifestations ont eu lieu dans différentes villes de l’Hexagone, dont Niort, rennes, ou Toulouse.

 

Péages : Bartolone pour une hausse

Le président de l’Assemblée Nationale, Claude Bartolone, s’est prononcé en faveur d’une hausse des tarifs des péages français.

C’est le débat économique de la semaine : faut-il augmenter le prix des péages des autoroutes françaises ?

Interrogé sur ce sujet aux micros de RTL, Lundi 19 septembre, Claude Bartolone a déclaré que “si l’on veut à la fois que notre équipement autoroutier corresponde à la qualité de ce que doivent être aujourd’hui, notamment au niveau européen, les moyens de transport, et si on veut prévoir des investissements, ça me paraît normal que ce soient les utilisateurs qui paient et pas l’ensemble des ménages”.

Et l’homme politique de revenir sur les enjeux environnementaux qui sont également liés à ce dossier :

“Et je pense que, notamment si l’on veut réussir cette transition énergétique, il faut réussir à équilibrer le coût entre le ferré, l’autoroute et les différents moyens de transport”, a-t-il ajouté.

Du Velib au Cityscoot

Après les succès du Velib et de l’Autolib, la mairie de Paris va équiper ses rues d’un service de location de scooters, Cityscoot.

Ce nouveau service est disponible pour les parisiens depuis le mois de juin dernier.

Il a été présenté en grandes pompes par la maire de Paris, Anne Hidalgo, qui a vanté les avantages environnementaux de ces scooters électriques.

La mairie de Paris souhaite désengorger la circulation parisienne de manière écologique avec ces nouveaux deux-roues.

Airnbnb épinglé pour ses impôts

Selon Le Parisien, le site internet de location immobilière entre particuliers, Airbnb, qui a déclaré 4,95 millions d’euros de chiffre d’affaires en France, en 2015, n’aurait payé que 69.168 euros d’impôts au fisc français l’année dernière.

Le quotidien affirme ainsi que la plateforme a déclaré un CA de 4,95 millions d’euros en 2015, pour un bénéfice net de 166.373 euros.

Les journalistes s’interrogent pourtant face à ces chiffres, alors que le site touche près de 10% sur les locations effectuées et qu’il se vantait, au début du mois d’aout, d’avoir dépassé la barre des 10 millions de voyageurs accueillis en France via son service, depuis 2008.

Plusieurs manœuvres d’optimisation fiscale, dont le fameux siège en Irlande, où les impôts sur les sociétés sont très faibles, sont envisagées pour expliquer les faibles impôts payés par Airbnb en France. De quoi soulever une immense polémique et susciter la colère des utilisateurs.

 

La Bretagne vidée de ses bars

Selon une étude réalisée par le quotidien régional Le Télégramme, la Bretagne a perdu la moitié de ses bars en seulement 30 ans.

Comment expliquer une si soudaine chute du nombre de débits de boisson dans la région des crêpes et du cidre ?

C’est la question posée par le titre de PQR (presse quotidienne régionale) Le Télégramme, après avoir décrypté les chiffres de l’Insee et découvert une chute de moitié du nombre de bars bretons.

En 2014, la Bretagne disposait donc de 3500 bars, alors que 30 ans plus tôt, elle en comptait 7000.

Condamnation pour la mairie d’Amiens

La justice française a condamné la mairie d’Amiens à payer une somme de 70000 euros à la famille de la victime, à la suite du décès d’un homme employé par les services municipaux.

L’affaire Loubota a éclaté en 2002, lorsqu’un jeune homme de 19 ans, Hector Loubota, perd la vie dans un accident survenu sur un chantier.

La victime est alors embauchée par la mairie d’Amiens, en contrat d’insertion, sur le chantier de la citadelle.

Après ce terrible accident, de nombreuses personnes ont pointé du doigt les mesures de sécurité non respectées sur ce chantier, engageant la responsabilité de l’employeur, la mairie.

Le tribunal administratif a finalement estimé, la semaine dernière, que la responsabilité de la maire était bien engagée, et a condamné cette dernière à verser la somme de 70000 euros aux membres de la famille du jeune homme.

 

2300 euros pour les bottes de Cloclo

Un fan a acheté, lors d’une vente aux enchères, des bottes ayant appartenu à Claude François, pour un montant de 2300 euros.

L’hôtel des ventes Honfleur Enchères, dans le Calvados, a annoncé avoir vendu une paire de bottines blanches à talons, au prix record de 2300 euros, lors d’une vente aux enchères qui a eu lieu dimanche 12 juin.

Les enchères avaient pourtant été lancées au tarif plus raisonnable de 1000 euros, mais il faut croire que la ferveur des fans de Cloclo dépasse les limites.

On ose espérer que ces bottines sont à la taille de l’acquéreur…

 

1 2 3 4