Péages : Bartolone pour une hausse

Le président de l’Assemblée Nationale, Claude Bartolone, s’est prononcé en faveur d’une hausse des tarifs des péages français.

C’est le débat économique de la semaine : faut-il augmenter le prix des péages des autoroutes françaises ?

Interrogé sur ce sujet aux micros de RTL, Lundi 19 septembre, Claude Bartolone a déclaré que “si l’on veut à la fois que notre équipement autoroutier corresponde à la qualité de ce que doivent être aujourd’hui, notamment au niveau européen, les moyens de transport, et si on veut prévoir des investissements, ça me paraît normal que ce soient les utilisateurs qui paient et pas l’ensemble des ménages”.

Et l’homme politique de revenir sur les enjeux environnementaux qui sont également liés à ce dossier :

“Et je pense que, notamment si l’on veut réussir cette transition énergétique, il faut réussir à équilibrer le coût entre le ferré, l’autoroute et les différents moyens de transport”, a-t-il ajouté.

Business France change de direction

L’organisme français chargé d’apporter un soutien aux entreprises françaises implantées à l’étranger, Business France, a changé de direction.

C’est Seybah Dagoma, député de la cinquième circonscription parisienne, qui a été nommée présidente de Business France.

Cette jeune femme, âgée de 38 ans est un modèle d’intégration républicaine. Née dans une famille pauvre d’immigrés tchadiens, et élevé dans une tour HLM de Sarcelles, elle s’est élevé socialement par l’école et par de brillantes études.

Après un premier parcours professionnels dans un cabinet international d’avocats d’affaires, elle entre en politique, au sein du PS, jusqu’à son élection, en 2012, comme député de la 5e circonscription de Paris

 

Plus d’un million de signataires contre la réforme du travail

Une pétition contre le projet de loi sur la réforme du travail, présenté par la ministre du travail, Myriam El Khomri, a rassemblé plus d’un million de signatures.

Nouveau coup dur pour le gouvernement : alors que sa majorité est déchiré sur le projet de loi El Khomri, une signature contre cette loi a déjà rassemblé plus d’un million de signatures sur internet.

Cette pétition intitulée «loi Travail : non merci !» a été mise en ligne sur le site change.org par des militants associatifs et syndicalistes, le 19 février.

Cette réforme soutenue fermement par le premier ministre Manuel Valls est au cœur de nombreux mouvements de protestation à travers le pays.