Transport aérien : Air France se met au vert avec l’A350

L'A350 lors de sa réception à l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle

 

Air France a reçu vendredi son premier A350. Vingt-sept autres vont suivre, dont trois d’ici la fin d’année. Ce gros porteur émet 25 % de CO2 de moins avec une empreinte sonore réduite de 40 %. La compagnie renouvelle ainsi sa flotte en même temps qu’elle réduit son empreinte environnementale.

Alors que l’avion est pointé du doigt par les écologistes, Air France a reçu ce vendredi 27 septembre son premier A350, moins pollueur que ses autres gros porteurs. C’est dans la ferveur et l’excitation que les employés du groupe ont accueilli le premier appareil à l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle à Toulouse. « Il est beau, surtout ses yeux », s’extasient les hôtesses dans leur tailleur bleu foncé avec nœud rouge. Comme il est de tradition au sein de la compagnie aérienne française, l’avion a eu droit aux lances des pompiers.

Une nouvelle cabine avec des sièges haut de gamme

L’A350 affiche jusqu’à 40 tonnes de moins que son concurrent Boeing, ce qui se traduit par une vingtaine de tonnes de carburant consommées à parcours comparable. Il émet également 25 % de CO2 de moins avec une empreinte sonore réduite de 40 %. Après Toulouse, un autre exemplaire du long-courrier devrait être livré à l’aéroport de Bordeaux, courant octobre.

Comme nouvel avion rime avec innovation, l’A350 proposera une nouvelle cabine équipée de sièges haut de gamme. Il compte au total 324 séants, dont 24 sièges Premium Economy, 266 sièges Economy et 34 sièges Affaires, qui seront à la fois full flat et full access, ce qui signifie que le lit s’allonge complètement et l’accès au couloir n’exige pas d’enjamber un autre passager.

Air France a commandé en tout vingt-huit A350. Ils arriveront progressivement d’ici 2025. Avant la fin de l’année, trois exemplaires vont être livrés et trois autres l’an prochain. Dans un premier temps, la direction opérationnelle d’Air France privilégiera des étapes courtes notamment Abidjan et Bamako pour permettre aux d’équipages de se familiariser avec l’avion et aux équipes au sol d’appréhender ses particularités. La compagnie aérienne française compte ensuite le déployer vers d’autres destinations : Toronto, Séoul, Le Caire, Bangkok.

Briser la vague de Flygskam

Précisons que pour motoriser l’A350, Air France a retenu le réacteur Rolls-Royce XWB-84 ou 97. Les mécaniciens de la compagnie vont donc devoir acquérir la culture du britannique. Le motoriste devra pour sa part accepter que les ateliers d’Air France Industries révisent les propulseurs pour le compte d’autres transporteurs. Avec le virage écologique pris par l’A350, Air France veut briser la vague de Flygskam (la honte de prendre l’avion), un mouvement né dans les pays scandinaves et qui montre que l’opinion publique est sensible à la cause environnementale.

Télévision : Orange cesse de diffuser les chaînes d’Altice ; des discussions en cours pour rétablir le signal

Un écran avec le logo de BFMTV, chaîne d'Altice

 

Depuis ce jeudi matin, Orange ne diffuse plus BFMTV, RMC Découverte et RMC Story faute d’accord de rémunération avec Altice. Temporaire, cette interruption vise à relancer les discussions entre les deux parties. Une réunion a lieu cet après-midi.

Le signal rétabli d’ici 24 heures

Après Free lundi dernier, c’est au tour de l’opérateur Orange de couper jeudi matin (9H) le signal des chaînes d’Altice, à savoir BFMTV, RMC Découverte et RMC Story. Les deux parties n’ont pas réussi à trouver un accord de rémunération. « Le groupe Altice a décidé de modifier profondément les conditions de distribution de ses chaînes de la TNT gratuites (…), indique l’opérateur. Orange et le groupe Altice n’ont pas trouvé d’accord sur ces nouvelles conditions. Dans ce contexte nous sommes contraints d’interrompre momentanément l’accès à cette chaîne sur la TV d’Orange ». L’entreprise télécom a dit être confiant quant à une reprise des discussions, tout en précisant qu’elle ne « transigera pas sur les principes qui font l’équilibre entre opérateurs et diffuseurs ». Les abonnés Orange pourront toutefois continuer à regarder les chaînes en branchant leur box sur l’antenne de la TNT et via les applications sur Internet, également disponibles via une AppleTV.

Le signal pourrait être rétabli «dans les 24 heures» affirme une source proche du dossier. Cette interruption temporaire vise à relancer les discussions entre les deux groupes. En fin de matinée, le patron d’Altice, Alain Weill, a d’ailleurs annoncé en conférence de presse qu’il changeait de stratégie face aux fournisseurs d’accès. Il accepte désormais que les opérateurs diffusent gratuitement ses chaînes mais compte leur faire payer le replay. Alain Weill a indiqué qu’une réunion avec les responsables d’Orange aura lieu cet après-midi.

« Il y a un équilibre entre les éditeurs de chaînes et les opérateurs »

Depuis plusieurs mois, le groupe Altice réclame aux opérateurs télécoms une rémunération pour relayer ses chaînes. Alain Weill estime que c’est une question de survie face à la rude concurrence des nouveaux modes de consommation que sont les plateformes de streaming de type Netflix ou Amazon Prime. Mais les diffuseurs répondent qu’il n’y a pas de raison de payer pour des chaînes gratuites et pour lesquelles les groupes télévisuels ne payent pas l’usage des fréquences. « Nous considérons qu’il y a un équilibre entre les éditeurs de chaînes et les opérateurs que nous sommes : en transportant gratuitement les chaînes, nous leur assurions une audience, sans demander de rémunération en retour », a expliqué Stéphane Richard, PDG d’Orange. Après avoir donné gain de cause à TF1 et M6 l’année dernière, les opérateurs refusent surtout d’ouvrir la boîte de Pandore, puisque toutes les autres chaînes demanderaient à être rémunérées.

On sait que le groupe de téléphonie ne craint pas les bras de fer juridique, comme dans la polémique Korek (Irak) et Orange qui avait fini devant les tribunaux.

Pétrole : l’Opep pessimiste pour le restant de l’année et pour 2020

Une plateforme d'exploitation de pétrole offshore

 

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) a rendu public vendredi un rapport dans lequel elle se dit pessimiste quant à l’évolution de la demande de pétrole pour le reste de l’année 2019 et pour 2020. Elle a semblé plaider pour le maintien de l’accord d’encadrement de la production de ses pays membres. Cet accord vient d’être reconduit jusqu’en mars 2020.

« Il demeure primordial de surveiller de près l’équilibre de l’offre et de la demande »

L’Opep n’est pas très optimiste pour le marché pétrolier concernant la fin 2019 et l’année prochaine. Elle craint un ralentissement de la croissance mondiale, et met en avant, dans son rapport mensuel publié vendredi, les défis qui l’attendent en 2020. L’organisation semble ainsi plaider pour le maintien de l’accord d’encadrement de la production. Cet encadrement, dont le but principal est d’éviter que les marchés ne soient alimentés à l’excès par l’or noir, provoquant ainsi une chute drastique des cours, a été reconduit jusqu’en mars 2020. Cette décision aurait été prise «pour éviter une accumulation des stocks préjudiciable aux prix», commente l’Usine Nouvelle.

« Tandis que les perspectives des fondamentaux du marché semblent quelque peu baissières pour le restant de l’année, compte tenu d’une croissance économique qui fléchit, des problèmes commerciaux du moment et du ralentissement de la croissance de la demande pétrolière, il demeure primordial de surveiller de près l’équilibre de l’offre et de la demande et d’assurer la stabilité du marché dans les mois qui viennent », écrit l’Opep dans son document.

2020 dégagerait un excédent de l’offre de 200.000 bpj

Dans ce contexte, l’Organisation annonce une réduction de la prévision de croissance de la demande pétrolière de 40 000 barils par jour (bpj) pour 2019. La demande de ses bruts sera de 29,41 millions de bpj en moyenne en 2020, soit 1,3 million de bpj de moins qu’en 2019. Ceci étant, la prévision de 2020 a été relevée de 140.000 bpj par rapport à celle donnée le mois dernier. Le rapport indique en outre que l’année 2020 dégagerait un excédent de l’offre de 200.000 bpj si l’Opep continuait de produire au rythme de juillet.

L’Opep précise que sa production a diminué de 246.000 bpj en juillet, à 29,61 millions de bpj, l’Arabie saoudite ayant réduit ses propres extractions au-delà de son quota. Parmi les autres membres de l’Opep, l’Iran a également produit moins le mois dernier (-47.000 b/j). Le pays est touché par le rétablissement de lourdes sanctions économiques depuis le retrait des Etats-Unis de l’accord international sur le nucléaire iranien

La production du gaz de schiste stimulée

Selon les analystes, la politique de l’OPEP, qui consiste à soutenir les cours en réduisant la production, est une sorte de cadeau offert aux industriels du pétrole de schistes aux Etats-Unis dont la production se retrouve stimulée.

Consommer la presse autrement : SnapPress et le tirage de Maison et jardin actuels

Les lecteurs, pour la majorité habitués à la presse numérique, consomment de plus en plus de contenus sur leur téléphone. Face au digital, les magazines papiers adoptent donc de nouveaux outils, afin de proposer aux consommateurs une toute nouvelle expérience de lecture. C’est le cas du magazine Maison actuelle, qui, dans ses nouveaux tirages, intègre SnapPress. Une application permettant d’allier support papier et contenus numériques, grâce à la technologie de la réalité augmentée.

La lecture numérique s’impose dans le paysage journalistique

Face à une digitalisation massive des supports de lecture, les consommateurs se dirigent de plus en plus vers des contenus numériques. Selon l’Alliance pour les chiffres de la presse et des médias (ACPM), d’après son étude publiée fin 2018, 76,7% des Français s’informent sur au moins un titre de presse en version numérique tous les mois. L’étude révèle également que le nombre de lecteurs s’informant exclusivement sur un support papier baisse chaque année (38%, moins 7 points sur un an), et qu’à l’inverse, le support mobile progresse (21%, plus 5 points sur un an).

Si le numérique gagne chaque année du terrain, il est cependant nécessaire de comprendre que le support papier reste le support préféré des lecteurs. Ils voient en effet dans le contenu imprimé un gage de fiabilité, étant donné la vague de « Fake News » qui déferle depuis l’arrivée du digital. C’est aussi un moyen pour eux de gagner en concentration. Selon une étude réalisé par Toluna, entreprise spécialisée dans les enquêtes, 72% des Français prônent la lecture papier pour lire plus efficacement et mieux comprendre le contenu.

SnapPress : croiser lecture papier et lecture numérique

La majorité des magazines papiers ou autres organes de presse choisissent la numérisation. Cela  leur permet en effet de toucher un panel de cible plus large, tout en réalisant des économies de moyens. D’autres proposent une alternative originale. C’est le cas des tirages du magazine Maison actuelle, qui intègrent désormais l’application SnapPress dans ses contenus. L’originalité de ce nouvel outil : la réalité augmentée.

Les articles du magazine marqués par l’icône SnapPress peuvent ainsi être scannés grâce à l’application éponyme disponible sur smartphone. Les lecteurs ont alors la possibilité d’accéder à du contenu supplémentaire et exclusif. Un moyen d’allier les meilleurs atouts de chacun des supports, puisqu’on retrouve d’un côté l’efficacité du contenu imprimé et de l’autre l’interactivité offerte par le numérique.

Petroma et l’hydrogène naturel : une révolution économique

La découverte d’un vaste gisement d’hydrogène naturel dans la région de Bourakébougou au Mali par l’entreprise Petroma, annonce une véritable révolution économique pour le pays. Le physicien Alain Prinzhofer, à la tête d’une équipe de chercheurs, a en effet publié une étude affirmant que l’exploitation de l’hydrogène naturel, une énergie renouvelable et non polluante, pourrait être largement rentable et pourrait redéfinir notre rapport à l’énergie.

La communauté scientifique, représentée par une équipe de chercheurs ayant dévoilé les résultats de leur étude dans le journal spécialisé International Journal of Hydrogen Energy, est unanime : le bassin de Bourakébougou au Mali, détenu par la société Petroma Inc., est une mine d’ « or blanc ». En effet, la forte présence d’hydrogène naturel dans la région pourrait permettre à Aliou Diallo, PDG de la société en charge de l’extraction et l’exploitation du site industriel, d’insuffler une véritable révolution économique pour le pays, voire même pour la sous-région.

Tout d’abord, les ressources en hydrogène naturel de la région se sont avérées bien plus importantes que prévu. Alain Prinzhofer, en charge de l’étude a d’ailleurs expliqué dans son article que le champ d’hydrogène « comprend au moins cinq réservoirs superposés qui contiennent chacun des quantités importantes d’hydrogène sur une surface estimée qui dépasse largement les huit kilomètres de diamètre ». Soit un potentiel d’exploitation grandement revu à la hausse.

Ensuite, il faut prendre en compte le coût d’exploitation de l’hydrogène naturel, bien plus faible que l’hydrogène industriel. L’équipe scientifique précise que « l’estimation actuelle du prix d’exploitation (de l’hydrogène naturel) est nettement moins cher que l’hydrogène produit en usine, que ce soit à partir d’énergie fossile ou d’électrolyse ». Surtout lorsque l’on sait que le gaz qui émane du gisement comporte 98% d’hydrogène, soit un gisement assez pur pour être exploité.

Pour rappel, Aliou Diallo a lancé une exploitation pilote en 2012 qui se sert d’un groupe électrogène alimenté par l’hydrogène pour fournir Bourakébougou en électricité. Car si l’hydrogène est difficilement transportable, ce n’est pas le cas de l’électricité. Une expérience concluante qui pousse l’homme d’affaires à vouloir non seulement alimenter le reste du pays grâce à l’importante réserve du site, mais également exporter l’énergie au-delà des frontières maliennes, renversant ainsi le monopole énergétique établi en proposant au continent africain une énergie propre et à moindres coûts.

Legendre choisit VoiXnext, la solution de préparation de commande vocale sous Android

Afin d’optimiser la préparation de ses commandes en entrepôt, l’entreprise Legendre, spécialisée dans la logistique en France et membre fondateur du réseau de transporteurs et de logisticiens ASTRE, a choisi VoiXnext. Déployée par Hub One, cette solution fait appel à la reconnaissance vocale sous Android et assure une meilleure ergonomie pour les collaborateurs.

Optimiser la qualité de ses commandes

La solution VoiXnext, déployée par Hub One auprès de l’entreprise Legendre, a pour objectif d’optimiser la productivité et la qualité de la préparation des commandes. Grâce au dispositif vocal, les employés entendent les informations directement dans leur casque, leur facilitant la préparation. La solution leur permet aussi d’avoir les mains libres afin d’être plus productifs tout en réduisant leur taux d’erreur.

Legendre, en choisissant VoiXnext, a fait le choix de migrer vers Android. Le système d’exploitation donne à la solution d’Hub One un moyen de proposer une interface graphique adaptée aux préparateurs de commande dans les entrepôts. Ces derniers pourront alors scanner les codes-barres, valider vocalement les opérations traitées et saisir des informations à l’écran des terminaux. Un choix ergonomique, qui assure aux collaborateurs une plus grande autonomie d’action.

Une solution déployée après une vaste analyse

Avant de déployer VoiXnext dans les locaux du groupe Legendre, Hub One a réalisé une analyse poussée des infrastructures et de la couverture radio. Suite à cela, 20 postes de l’entreprise ont pu être équipés. En plus de l’installation, l’opérateur télécom d’entreprise gère la maintenance des terminaux. Étant lui-même expert dans les formations pour les professionnels (notamment dans les audits et formations en cybersécurité), le groupe a formé les employés de l’entreprise Legendre à l’utilisation des dispositifs de la solution déployée.

Le groupe Legendre a pu ainsi bénéficier d’une installation sur-mesure et opérationnelle. Damien Tricard, Directeur Général Associé de Legendre a indiqué sur le site internet d’Hub One : « Il nous fallait une solution fonctionnant sous Android que nous pourrions tester et éprouver avant un déploiement à plus large échelle. La réponse apportée par Hub One pour l’ensemble de nos besoins avec Hub One VoiXnext permet aujourd’hui à nos opérateurs de disposer d’une solution efficace les aidant au quotidien »

Déménagement international : un secteur en pleine mutation

À l’ère de la mondialisation, et même si le phénomène est en perte de vitesse depuis plusieurs années, les entreprises exposées à l’international font souvent le choix d’envoyer des expatriés sur le terrain. Les problématiques de relocation d’employés expatriés répondent à des demandes de plus en plus spécifiques, ce qui conduit les professionnels de la relocation à développer de nouveaux services.

Un besoin de personnalisation des services pour rester compétitif

L’expatriation coûte cher pour les entreprises internationales. Des coûts en croissance constante depuis une vingtaine d’années qui poussent les entreprises à privilégier la formation de compétences locales. Des expatriations moins nombreuses, mais avec des profils plus exigeants. Les entreprises sont dans l’obligation de fidéliser et d’assurer une bonne intégration à leurs expatriés par des services complémentaires.

Il est donc crucial que les expatriés soient opérationnels dès leur arrivée, et qu’ils ne passent pas les premières semaines de leur contrat à s’installer. D’où l’émergence de services de relocation qui proposent une prise en charge à 360° pour un atterrissage en douceur dans son nouveau pays.

Certains déménageurs internationaux, qui ont bien saisi cette nouvelle tendance, proposent désormais des services d’accompagnement spécifiques, notamment dans l’aide à l’installation à l’international. Le groupe AGS par exemple, propose des services d’aide à la relocation pour les collaborateurs expatriés. Le service comprend des aides bien précises, comme la recherche de logements, d’écoles pour les enfants, des cours de langues, voire même une assistance pour le conjoint accompagnant (recherche d’emploi ou encore intégration) dans des clubs locaux d’expatriés.

L’atout AGS : son réseau international

À la différence de la majorité de ses concurrents, et grâce à l’implantation de son activité déménagement dans 95 pays, AGS dispose  d’un réseau de relocation en propre. Un atout capital pour garantir à ses clients une expertise adaptée aux réalités de chaque situation et de chaque culture.

Là où les principaux acteurs de la relocation doivent faire appel à des sous-traitants locaux, dont ils ne maitrisent pas toujours le niveau de professionnalisme et l’efficacité, les équipes d’AGS bénéficient sur place de ressources formées aux exigences de qualité d’un grand groupe international.

Nouvelle formation QSE

Le Pôle Formation de l’Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie (UIMM) de la Loire organise une formation Bac+4 en Qualité Sécurité Environnement (QSE). Après validation du diplôme, le titulaire sera capable de mettre en œuvre et piloter des audits internes et externes de l’entreprise ou de comprendre et améliorer un système de management Qualité Sécurité Environnement (QSE). Ci-dessous, toutes les informations relatives à cette formation.

 

Ce qu’il faut savoir sur le Responsable Qualité Sécurité Environnement

 

Le Pôle Formation de l’UIMM de la Loire organise en ce moment une formation Bac+4 QSE alternance pour devenir Responsable Qualité Sécurité Environnement. Qu’est-ce qu’un Responsable en QSE ?

 

En termes simples, le Responsable QSE est un professionnel chargé d’optimiser le fonctionnement et les coûts d’un projet, mais aussi de lui donner du sens et de contribuer à l’adhésion de l’ensemble des collaborateurs. Il doit impérativement inscrire la qualité, la sécurité et l’environnement dans la stratégie globale de l’entreprise en collaboration avec la Direction. Il doit également être à l’écoute des parties prenantes, c’est-à-dire des clients, institutions, collectivités locales, équipes etc.

 

Le responsable QSE a un champ d’intervention assez vaste. Il opère dans des domaines comme la métallurgie, de la plasturgie et de la chimie, de l’automobile, de l’agro-alimentaire, des services et bureaux d’études, du secteur public…

Le descriptif de la formation

 

Ce master en Qualité Sécurité et Environnement se déroulera en alternance en contrat de professionnalisation sur 2 ans. Il est prévu 3 semaines en entreprise et 2 en formation. La formation est totalement gratuite et rémunérée pour l’apprenant dans le cadre d’un contrat de professionnalisation. En revanche, s’il s’agit de salarié ou de demandeur d’emploi, il faudra consulter les formateurs et les responsables du Pôle Formation de l’UIMM pour avoir une idée du coût.

 

Les critères et modalités d’admission

 

La formation BAC+4 QSE est adressée à tous les étudiants, les salariés ou demandeurs d’emploi titulaires d’un BAC+2, d’un Bac+3 QSE, d’un Bac+3 HSE ou d’un Bac+3 Qualité. L’alternance en Qualité Environnement Sécurité peut être également réalisée dans le cadre de la VAE. Pour être admis à la formation, il faut fournir un dossier, puis passer un entretien de motivation. A la suite de cela, le participant bénéficie d’un accompagnement à la recherche d’entreprise.

 

Tout le programme de la formation

 

La formation BAC+4 QSE s’articule autour de quatre (4) modules que sont le Management Qualité, le Management Environnement, le Management Sécurité, le Management des Systèmes Intégrés QSE et les Fonctions Transverses.

 

D’abord le module Management en Qualité : il étudie l’organisation de l’entreprise, la politique Qualité (définition des objectifs, des indicateurs, tableaux de bord, les outils de la Qualité), les documents du système de management Qualité et la réalisation d’audits et d’enquêtes clients.

Ensuite le cours Management Environnement : lui se penche sur la définition d’une politique environnementale (objectifs, tableaux de bord, indicateurs, contrôles, communication, formation, techniques d’audit), sur les outils de veille règlementaire relatifs à l’environnement industriel et les documents du Système de Management Environnemental.

 

En outre, le module Management Sécurité. Ici il est question de définir ce que c’est qu’une politique de santé, d’hygiène, de sécurité (objectifs, indicateurs, tableaux de bord, communication, formation, contrôles, techniques d’audit), de scruter la veille règlementaire sécuritaire et les documents du Système de management sécurité.

 

Puis, le Management des Systèmes Intégrés QSE qui revient sur les 3 domaines de compétences QSE et lève le voile sur l’élaboration d’une politique unique QSE, sur le manuel et les procédures.

Enfin, le cours intitulé Fonctions Transverses. Il consiste au pilotage de projets de certification ISO 9001, ISO 14001, OHSAS 18001, à l’élaboration des outils de planification de projets, des techniques d’organisation de production, de la gestion analytique et comptable et des composantes économiques, sociales et environnementales du développement durable. Mais ce n’est pas tout. En bonus, Pôle Formation offre des cours d’anglais et forme aux techniques de communication.

 

Notons que plusieurs intervenants issus du monde professionnel apporteront leurs connaissances et expertises. Il y aura des Conférences et Visites d’entreprises, ainsi que des mises en situation professionnelle.

 

Les objectifs de la formation

 

A l’issue de ce master en Qualité Sécurité Environnement, le candidat doit être capable, dans un premier temps, de comprendre, mettre en œuvre et améliorer un système de management Qualité Sécurité Environnement (QSE) : ISO 9001, ISO 14001, OHSAS 18001, ISO 22000, EN 9100 ; d’élaborer, proposer, animer, piloter des groupes de travail en utilisant la démarche de résolution de problèmes, les outils de Qualité et les outils spécifiques (Document Unique, Cotation des Aspects Environnementaux, …). Dans un second temps de mettre en œuvre et piloter des audits internes et externes de l’entreprise ; de concevoir des indicateurs de suivi et de performance.

 

Reconnaissance du diplôme

 

Le BAC+4 QSE est un diplôme inscrit au RNCP de Niveau II reconnu par l’État « Responsable Qualité Sécurité Environnement » délivré par le CRTA (Centre de Ressources de Techniques Avancées) d’Avignon. Il permet également d’obtenir le CQPM (Certification professionnelle) Technicien de la Qualité, le CQPM Préventeur Santé Sécurité au Travail et Environnement et un Certificat de capacité délivré par l’AFPI Loire.

 

Les débouchés professionnels

Il faut savoir que l’alternance en Qualité Sécurité Environnement offre plusieurs débouchés professionnels. Le titulaire pourra en effet travailler en entreprise comme Responsable QSE, Animateur QSE ou Chargé de projet Hygiène Sécurité Environnement. Il a également la possibilité de devenir Animateur Sécurité, Responsable Qualité ou Consultant QSE. Autant de métiers qui vous parlent certainement.

L’avis de Maison actuelle sur le printemps

« Ô printemps, mon beau printemps quand arriveras-tu enfin ? Quand briseras-tu la glace de l’hiver pour nous faire rêver à nouveau ? », nous interrogeons-nous à quelques jours de cette nouvelle saison qui rime avec renaissance. Pour renaître de nos cendres, il est primordial de changer la décoration intérieure et extérieure de notre maison afin qu’elle cadre avec le printemps ! Mais comment s’y prendre ? Dans son dernier numéro, l’avis de Maison actuelle est présenté avec élégance.

Personnalisez votre mobilier

N’hésiter surtout pas à adopter une décoration personnalisée de votre intérieur, votre nid douillet. Commencez à changer votre mobilier, c’est la première des règles. Vous pourriez optez pour des meubles sur mesure en bois ou en zinc, de préférence. Prenez donc attache avec les artisans de votre zone. Ils réaliseront le moindre de votre souhait, de l’avis de Maison actuelle.

Changer la peinture

La seconde étape est de refaire la peinture de vos murs, de vos plafonds et de vos sols. Vous n’allez tout de même pas rentrer dans cette nouvelle saison avec le même décor ! Pour un revêtement parfait vous pourriez utiliser les produits de Rust-Oleum, une marque de peinture qui a l’avantage de remettre aux lecteurs un livret de conseils déco très utiles.

Une cuisine toujours plus branchée

La cuisine, même si on n’y passe pas la nuit, est aussi importante que n’importe quelle pièce de la maison pour les auteurs de Maison actuelle. Elle confectionne nos petits plats qui mettent tant l’eau à la bouche. Alors rendons à César ce qui est à César. Votre cuisine doit être réaménagée pour devenir plus tendance, plus fonctionnelle. Equipez-là des derniers appareils sur le marché. Les ustensiles high-techs ne manquent pas dans les rayons des magasins. Le goût de vos repas n’en sera que plus relevé.

Une salle de bain 3.0

Le quatrième conseil que vous donne Maison actuelle est de retravailler votre salle de bain pour la rendre super high-tech. Elle doit épouser un design 3.0 afin de vous faire chanter d’allégresse quand vous prenez votre douche. Pour cela, vous devriez y introduire des objets connectés qui allient design et détente et de petits matériels écolos.

Optez pour un nid de plus en plus douillet

Au niveau de la chambre, certainement la pièce qui accapare le plus notre attention, il faut profiter du radoucissement des températures pour changer votre literie. Il est tout à fait logique qu’elle soit adaptée à la nouvelle saison, plus soft. Vous avez la possibilité de choisir une literie plus douillette, plus moelleuse même, dirions-nous.

Aménagez la terrasse et le jardin

Enfin, n’hésitez surtout pas à aménager vote terrasse et votre jardin. Vous pourriez avoir la géniale idée de monter une pergola ou de reconstituer votre terrasse en pierres. Aussi, sélectionnez soigneusement des meubles dont le design cadre bien avec votre jardin et votre terrasse. Cette décoration et cette esthétique devraient vous transporter sur l’île d’Ushuaïa, sans frais.

AliExpress donne du pep’s votre garde-robe de printemps

AliExpress attire tranquillement, mais sûrement, l’attention des férus de mode français.

Afin de pimper votre garde-robe au printemps 2019, AliExpress accueille pour la première fois une vente spéciale Fashion Days de 72 heures, du 6 au 8 mars.

Pendant cette vente spéciale, des dizaines de milliers d’articles de mode en provenance d’Asie et d’Europe seront rendus disponibles pour les acheteurs français. Un large choix d’articles inédits et tendance à portée de clic ! Vous y trouverez des vêtements pour toutes les occasions : vacances, travail, soirée, ou même des basiques pour le quotidien en promotion jusqu’à -30%.

D’après les données d’AliExpress, les millennials sont les principaux consommateurs de mode sur la plateforme. Par rapport à la même période de l’année dernière, les robes, chemises et combinaisons sont davantage prisés tandis que les imprimés léopard ou serpent figurent parmi les motifs les plus populaires.

Lieu de rencontre des jeunes consommateurs et des marques innovantes, AliExpress est le lieu où se retrouvent toutes les tendances en ligne.

Lors du dernier 11.11 Global Shopping Festival, la bijouterie fantaisie était en plein essor avec une augmentation rapide des acheteurs mondiaux par rapport à l’année dernière. Les données montrent également que les accessoires métalliques se sont rapidement imposés comme une référence pour cette saison.

À noter également que la rapidité logistique sera clé pour cette promotion. En octobre, la plate-forme a conclu un partenariat avec La Poste qui a permis d’améliorer significativement l’efficacité logistique de ses commerçants de 30 à 40 %. Cette fois-ci, AliExpress travaillera également en collaboration avec China Post, PPT Posta et d’autres opérateurs postaux pour assurer une livraison efficace.

A propos d’AliExpress

Lancé en 2010, AliExpress (www.aliexpress.com) est une plateforme mondiale de commerce en ligne qui permet aux consommateurs du monde entier d’acheter directement auprès des fabricants et distributeurs chinois. AliExpress est particulièrement populaire en Russie, aux États-Unis, au Brésil, en Espagne, en France et au Royaume-Uni. AliExpress est une entreprise du Groupe Alibaba.

 

 

 

1 2 3 26