Pèche : fond d’urgence de 250.000 euros

Le secteur de la pèche connait une crise majeure que les pouvoirs publics tentent d’endiguer, à l’image de la région des Hauts-de-France, qui vient de débloquer un fond spécial de 250.000 euros en faveur de ses pécheurs.

Les pécheurs français font face à l’une des plus grosses crises de leur histoire, et ce pour plusieurs raisons :

-Tout d’abord, la raréfaction des poissons, dont les pèches massives ont diminué drastiquement le nombre au large des cotes françaises.

-Ensuite, l’Union européenne et ses législation de plus en plus contraignantes qui constituent de vrais battons dans les roues des pécheurs français.

-La diminution des quotas a aussi touché leurs revenus.

-Les conditions météorologiques de ces dernières années ont limité la productivité de ces travailleurs de la mer.

-Enfin, le prix du carburant ne cessant d’augmenter, cela fait des dépenses supplémentaires, qui ne sont compensées par aucun revenu.

Ce coup de main de la région bien accueilli par les professionnels, ne devrait pourtant pas permettre à cette profession de retrouver son dynamisme…

Le marché du PC toujours en berne

Le troisième trimestre 2016 a été marqué par une nouvelle baisse de la consommation mondiale d’ordinateurs de type PC. Le géant chinois Lenovo reste leader du secteur.

Les cabinets de recherche IDC et Gartner ont publié les résultats de leurs études respectives, concernant la vente d’ordinateurs sur la planète. Si les chiffres divergent quelque peu, le bilan global est le même : le marché des PC est toujours en net recul.

Ainsi, selon les estimations réalisées par IDC, le troisième trimestre 2016 aurait vu la vente de 68 millions de PC sur la planète, qui correspondraient à une chute de 3,9% sur une année. Pour Gartner, 68,9 millions d’appareils ont été vendu au troisième trimestre, pour une baisse évaluée à 5,7% sur un an. Ces chiffres comprennent l’ensemble de marques disponibles sur le marché.

Selon ces deux études, le fabricant chinois Lenovo conserverait la tête du classement des plus gros vendeurs de PC, malgré un essoufflement de ses résultats lié à son marché national. Les concurrents HP et Dell ont pourtant, quant à eux, connu une relance des ventes et un retour à la croissance.

Entre la baisse de ses vente et la hausse de celles de ses concurrents, Lenovo conserve de justesse cette première place, avec une part de marché égale à 20,9%, contre 20,4% pour son premier rival, HP, selon les chiffres de Gartner ; et 21,3% contre 21,2% pour HP, d’après  les données IDC.

Les analystes expliquent cette crise du secteur par l’importance prise par les Smartphones, comme l’explique Mikako Kitagawa, analyste pour Gartner, pour qui “la majorité des consommateurs possède, et utilise, au moins trois sortes d’appareils différents”. Selon lui, ces derniers “ne ressentent pas le besoin de changer de PC aussi souvent qu’avant. Certains pourraient même décider de ne plus jamais en changer.”

 

Forte mobilisation à Belfort

La ville de Belfort va connaitre aujourd’hui une importante mobilisation, en réaction à la décision du groupe Alstom de fermer son unité de production locale.

L’annonce par les portes parole du géant Alstom du projet de fermer l’usine de Belfort, a été vécue comme un lourd traumatisme par tous les salariés du site, par les habitants de la région et même au niveau national, par les Français qui connaissent trop bien ce phénomène de désindustrialisation et ses conséquences désastreuses.

Ainsi, si l’usine Alstom de Belfort devait fermer ses portes, cela créerait une réaction en chaine qui finirait par tuer le tissu économique local. Avec plusieurs milliers d’emplois directs et indirects menacés, se sont de trop nombreux foyers qui se verraient privés de ressources.

Pour cette raison, la ville de Belfort et le conseil départementale de Franche Comté ont décidé d’organiser une journée de mobilisation “ville morte”. A cette occasion, 10.000 autocollants de soutien aux employés d’Alstom ont été distribués.

Les transports seront gratuits toute la journée et une grande manifestation est organisée. Elle partira à 14h, de la Maison du Peuple.

La Bretagne vidée de ses bars

Selon une étude réalisée par le quotidien régional Le Télégramme, la Bretagne a perdu la moitié de ses bars en seulement 30 ans.

Comment expliquer une si soudaine chute du nombre de débits de boisson dans la région des crêpes et du cidre ?

C’est la question posée par le titre de PQR (presse quotidienne régionale) Le Télégramme, après avoir décrypté les chiffres de l’Insee et découvert une chute de moitié du nombre de bars bretons.

En 2014, la Bretagne disposait donc de 3500 bars, alors que 30 ans plus tôt, elle en comptait 7000.

Condamnation pour la mairie d’Amiens

La justice française a condamné la mairie d’Amiens à payer une somme de 70000 euros à la famille de la victime, à la suite du décès d’un homme employé par les services municipaux.

L’affaire Loubota a éclaté en 2002, lorsqu’un jeune homme de 19 ans, Hector Loubota, perd la vie dans un accident survenu sur un chantier.

La victime est alors embauchée par la mairie d’Amiens, en contrat d’insertion, sur le chantier de la citadelle.

Après ce terrible accident, de nombreuses personnes ont pointé du doigt les mesures de sécurité non respectées sur ce chantier, engageant la responsabilité de l’employeur, la mairie.

Le tribunal administratif a finalement estimé, la semaine dernière, que la responsabilité de la maire était bien engagée, et a condamné cette dernière à verser la somme de 70000 euros aux membres de la famille du jeune homme.

 

Facebook : nouvelle accusation de censure

Le réseau social le plus important au monde est au cœur d’un nouveau scandale après la censure de photos d’une mannequin grande taille, jugée trop grosse.

Dans le cadre d’une campagne publicitaire, en Australie, pour une débat sur « le féminisme et le gros », organisé par le collectif Cherchez La Femme, une photo d’une mannequin grande taille en bikini a été diffusée sur les réseaux sociaux.

Lorsque les membres de l’association ont demandé aux modérateurs de Facebook pourquoi l’image avait été supprimée, la réponse a été pour le moins choquante :

« L’image utilisée dans cette publicité ne correspond pas à notre politique de santé et de forme physique. »

Face au tollé suscité par cette affaire, Facebook a republié l’image et a présenté ses excuses.

Une pétition contre des indemnités parlementaires

Une pétition a été lancée sur le site change.org, afin de s’opposer à la hausse des indemnités des conseillers régionaux de Bourgogne.

A la suite des changements de régions, les élus de la nouvelle région Bourgogne/Franche-Comté ont voté une augmentation de leurs émoluments, les faisant passer à 2280 euros bruts mensuels (contre 1900 € précédemment).

Un vote qui a choqué de nombreux citoyens, dont certains ont décidé de lancer une pétition en ligne afin de revenir sur cette augmentation.

Des dizaines de milliers de personnes ont rapidement signé cette pétition…

1 2 3 4